Démocratisation culturelle

La Région partage le constat de la nécessité de désacraliser la culture et de mieux agir à l’endroit de tous les publics. De même, une difficulté est constatée dans le renouvellement des publics.

Un nouveau récit est à inventer à l’échelle du territoire régional avec l’ensemble des parties prenantes du secteur.

Pour vous ce sujet est :
  • Prioritaire (9)
  • Important (8)
  • Peu important (2)
  • Secondaire (2)

  • Comment renouveler la relation entre le monde artistique et culturel et les publics ?
  • Comment faire des lieux culturels des lieux de vie ?
  • Comment être exigeant sur la qualité des contenus sans être élitiste ?

Constats et diagnostics posés lors de la 1ère étape de la concertation

Affirmer les droits culturels

Il convient de permettre l’expression de toutes les cultures, dans un esprit de droits culturels, en ne se limitant pas à une sélection “officielle”.

Public(s) ou habitants ?

Dans la prise en compte des publics, il s’agit de mieux cibler les besoins et les pratiques des habitants d’un territoire, en intégrant une dimension usagers pour définir des offres sur mesure.

Identité régionale

Il semble important d’écrire un récit commun pour constituer l’identité de la Région : comment se réapproprier ou raconter l’histoire régionale et son identité ?

Enjeu numérique

Pour s’adapter aux usages du public et permettre l’accessibilité, les différents dispositifs à mettre en place doivent prendre en compte le numérique.

Itinérance culturelle

L’accessibilité de la culture doit être permise plus loin que dans les espaces ou les institutions dédiés :

– Comment susciter la curiosité, le plaisir de savoir?

– Comment tirer parti de l’expérience des acteurs pour mieux connaître les individus?

– Quelles conditions pour la transmission et l’itinérance de la culture, où les artistes et les œuvres viennent à la rencontre des publics et donnent envie d’aller dans les lieux?

Quelle politique culturelle pour la jeunesse de notre région ?