Mobilité et rayonnement

La mobilité des équipes artistiques participe tant au rayonnement culturel régional qu’au développement des structures et de leur activité économique.

Un accompagnement plus homogène des équipes artistiques par la Région semble nécessaire : le potentiel de transformation et de rayonnement européen du territoire régional est une réalité mais les réseaux pertinents sont peu mobilisés et / ou peu intégrés.

Pour vous ce sujet est :
  • Prioritaire (1)
  • Important (6)
  • Peu important (0)
  • Secondaire (0)
  • Quelles sont les conditions de réussite de la mobilité et du rayonnement des œuvres et des acteurs artistiques et culturels ?
  • Qui peut inciter et accompagner la mobilité des acteurs et comment ?
  • Comment rendre la Région attractive pour les équipes artistiques et les entreprises culturelles extérieures à la région ?

Constats et diagnostics posés lors de la 1ère étape de la concertation

Pas de mobilité sans aide à la création

La Région ne peut développer une politique de mobilité internationale des équipes et des œuvres sans pouvoir assurer une politique d’aide à la création efficace. Or, il est aujourd’hui de plus en plus difficile pour les compagnies d’assurer une logique de création – qui est coûteuse – dans des budgets toujours restreints.

Comment assurer cet accompagnement? Comment maintenir des lieux de résidence qui aient une portée nationale et internationale? Ne pas oublier pour autant que la mobilité n’est pas un intérêt partagé par toutes les structures. Nombreuses sont celles qui n’ont pas la vocation à s’exporter.

Des dispositifs d’aide légers

Soumis à trop de demandes contraignantes dans les démarches d’aide, les équipes ont besoin de plus de simplicité dans leurs interactions avec les institutions.

Mise en réseau des acteurs

La concurrence entre les acteurs culturels pénalise fortement ces derniers dans leur structuration et, de fait, dans le développement de leurs ambitions de mobilité nationale et internationale. Le développement de mode de coopération, de coproduction entre acteurs apparaît nécessaire aujourd’hui. Comment facilite-t-elle les rencontres entre professionnels sur les questions internationales? Comment la Région permet le développement de projets en réseau ? Comment est-elle incitative dans le financement de projets en partenariats internationaux ?

Réciprocité dans la mobilité

Les débats se sont accordés sur un besoin grandissant de mettre en place des logiques de réciprocité dans les projets internationaux. Chaque année, la région donne une place à des artistes internationaux pour venir se produire ou exposer, mais il n’y a pas de logique de retour. Pourquoi des artistes français ne vont pas en retour se produire à l’international? C’est cette logique d’échange entre territoires qui a été mise en avant. Construisant des liens plus durables sur la durée du point de vue des participants et plus à même de structurer sur la durée le travail à l’international.

Visibilité et capitalisation

Comment la Région peut-elle aider à pérenniser les collaborations internationales déjà en place?

Attractivité et mobilité

Considérer la culture comme n’appartenant pas qu’aux acteurs culturels, le paysage, l’histoire sont des outils hérités dont la Région doit tirer profit dans la logique de développement culturel. La région possède un grand potentiel d’attractivité. Son patrimoine et les grands événements qu’elle organise lui donnent une visibilité internationale, mais l’on n’est pas aujourd’hui capable de capitaliser suffisamment sur ces éléments pour créer des parcours culturels alternatifs pour ces publics (les attirer dans les lieux locaux de diffusion).

Mobilité régionale

S’appuyer sur les lieux ressources du territoire en proposant de nouveaux partenariats entre certains lieux existants – les musées entre autres – qui ont à disposition des espaces de diffusion et des publics sans être en mesure de faire le lien avec d’autres expressions culturelles. Tisser des ponts entre des lieux qui ne se croisent pas semble être une porte d’entrée pour toucher de nouveaux publics tout en diffusant plus simplement les œuvres sur le territoire.

Éducation artistique et culturelle

La mobilité internationale ne doit pas seulement être posée en termes d’opportunité pour les équipes artistiques. Comment la venue d’artistes internationaux est-elle l’occasion de développer l’éducation artistique et culturelle sur le territoire ?